Blocheréon: le film!

Publié le par JFT

Après "Le génie helvétique", documentaire paru en 2003 sur le travail des élus au Palais fédéral, le cinéaste vaudois Jean-Stéphane Bron va nous faire un film sur le Génie des Carpates helvétiques, Sa Majesté Blocheréon Premier. L'Office fédéral de la culture lui donne même 260'000 francs pour ça, soit le tiers environ du coût total. Une manière comme une autre de scier la branche sur laquelle on est assis?

 

Le film devrait expliquer comment un fils d’un pasteur sans le sou a réussi à devenir milliardaire et à imposer ses thématiques politiques à tout un pays. Sans être politique à proprement parler, le documentaire souhaite nous aider à mieux comprendre les motivations, le sens et l’esprit de l’action de l'empereur. Lequel d'ailleurs a décidé de ne pas s'en mêler. Il n’est partie prenante ni du contenu, ni du tournage, ni du financement. Ce qui est logique: l'UDC a rarement brillée par son intérêt pour la culture... Le torchon a même parfois brûlé entre Blocher et l'OFC. Mais pour une fois que ledit office parraine un film sur un sujet qui ne soit pas de gauche, on n'allait pas faire la fine bouche, non?

 

Saura-t-on enfin comment ce peuple de pâtres pacifiques est parvenu à monter une des plus grosses machines de haine de cette fin de XXe siècle? Saura-t-on enfin comment ce peuple conduit par un fils de pasteur vers une terre promise nostalgique en est venu à interdire des minarets que personne ne voulait construire? Saura-t-on enfin comment et pourquoi toute une nébuleuse de groupuscules d'extrême-droit en est venue à se reconnaître dans ce mouvement? Saura-t-on enfin pourquoi le diable est revenu sur terre depuis l'UDC le voit incarner dans toutes les peaux étrangères?

 

Erich Fromm, philosophe et psychanalyste ayant fui le nazisme, aimait répéter: «La tâche à laquelle nous devons nous atteler, ce n’est pas de parvenir à la sécurité, c’est d’arriver à tolérer l’insécurité.» Il en savait quelque chose, lui qui dans un ouvrage phare, La peur de la Liberté, a dénoncé les mécanismes psychologiques et fanatiques qui ont aboutit au nazisme et, avant, au protestantisme. Bron s'en inspirera peut-être...

 

 

gance2.jpg

 

 

à suivre dès mi-2013 (le film, bien sûr)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article